120 personnes arrêtées après le classico EST-CSS

 
 
Le ministère de l’Intérieur annonce avoir procédé à l’arrestation de 120 personnes lors du match en retard entre l’Espérance Sportive de Tunis et le CS Sfaxien (1-1), disputé samedi au stade de Radès pour le compte de la 9e journée du championnat de la Ligue 1 professionnelle de football.
 
Les personnes arrêtées l’ont été pour leur implication dans différentes affaires (drogue, vol avec violence, ivresse et introduction de fumigènes dans le stade), indique le ministère dans un communiqué publié dimanche.
 
Vingt-sept individus ont été gardés et les autres ont été relâchés, précise la même source.
 
“Au cours du match, de nombreux fumignènes ont été allumés et lancés sur le terrain par les supporters des deux camps et un individu âgé de 28 ans s’est brûlé la main en en allumant un, ce qui a nécessité son transport à l’hôpital des grands brûlés de Ben Arous pour des soins », ajoute le ministère.
 
D’autres personnes ont tenté à la fin du match d’agresser les bus et les voitures qui transportaient les supporters du CS Sfaxien, mais les forces de l’ordre ont réussi à les intercepter et à assurer leur protection à la sortie du stade, souligne-t-on.