Badri: « Nous n’avons pas peur de rejouer le match »


Le milieu offensif de la sélection tunisienne de football et de l’Espérance ST, Anis Badri a qualifié d’”injuste” la décision de la Confédération africaine de football de faire rejouer la finale retour de la Ligue africaine des champions face au Wydad Casablanca du Maroc, mais a souligné que son équipe était prête à confirmer sa supériorité.

“Ce qui s’est passé lors de la finale retour de la Ligue des champions au stade Radès et a conduit à l’arrêt du match était inattendu”, a déclaré Badri à l’agence de presse allemande DPA. “Nous pensions que le match reprendrait après l’explication du problème par l’arbitrage vidéo (VAR) après le but d’égalisation du Wydad invalidé par l’arbitre, mais nous avons été surpris par le retrait des joueurs du Wydad Casablanca, la fin du match et le couronnement de l’Espérance ST”.

La Confédération africaine de football a décidé lors d’une réunion d’urgence du comité d’urgence à Paris mardi et mercredi de faire rejouer la finale retour entre les deux équipes en dehors de la Tunisie en raison de “l’absence de conditions de sécurité”.

“La décision de faire rejouer le match est injuste car nous sommes sacrés sur le rectangle vert après s’être imposés au total des deux matches (2-1). Cependant, nous n’avons pas peur de rejouer le match et ce n’est pas une obsession pour nous car nous sommes meilleurs que l’adversaire et nous le confirmerons à nouveau. Nous attendons que la CAF fixe la date du match décisif à rejouer, et nous sommes prêts à confirmer notre deuxième titre continental d’affilée”, a ajouté Badri.

L’arbitre gambien Bakary Gassama avait mis fin avant son terme au match de l’Espérance disputé au stade de Radès le 31 mai, après une interruption de 90 minutes et après une heure de jeu, au moment où l’Espérance menait 1-0, l’Espérance ST étant déclarée vainqueur après le retrait du WA Casablanca. En finale aller, les deux équipes avaient fait match nul 1-1 à Rabat.

Anis Badri a exclu la possibilité que les événements de la finale jettent une ombre sur la préparation du onze national pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019 en Egypte, d’autant plus que celle-ci comprend cinq joueurs de l’Espérance.

“J’exclus cette hypothèse car chaque compétition a sa vérité et ses circonstances. Nous nous concentrons actuellement sur notre participation pour la phase finale et une fois ayant rejoint le stage de la sélection nationale, nous oublierons le match face au Wydad dont nous attendrons seulement la date de déroulement sans qu’il accapare notre intérêt lors de la Coupe d’Afrique des Nations en Egypte.”

Lors de la CAN 2019, la Tunisie évoluera au sein du groupe E avec le Mali, l’Angola et la Mauritanie.