Champions du monde africains ces Bleus ? Le débat fait rage… | INFOSFOOT

Champions du monde africains ces Bleus ? Le débat fait rage…

Avec 14 joueurs sur 23 d’origine africaine, une partie de l’Afrique s’est sentie championne du monde avec le sacre de l’équipe de France dimanche. Mais côté tricolore, certains ont très mal pris de voir les joueurs renvoyés à leur origine.
Sacrée championne du monde dimanche, l’équipe de France compte 14 joueurs d’origine africaine sur les 23 qui composent son effectif. En partant de ce constat, certains n’ont pas hésité à affirmer que c’est l’Afrique qui a gagné la Coupe du monde, parfois de manière très négative à l’image des nombreux commentaires racistes et péjoratifs entendus ces derniers jours en Italie, en Pologne ou encore en Bulgarie.

A l’instar du président du Venezuela, Nicolas Maduro, d’autres ont aussi salué la victoire de l’Afrique, mais pour valoriser le continent, sans rien de péjoratif. « Tous ces mecs ne ressemblent pas à des Gaulois, mais ils sont français, ils sont français ! », s’est exclamé l’ancien président des Etats-Unis, Barack Obama. « Je suis tellement heureux ! L’Afrique a gagné la Coupe du monde ! », a plaisanté, toujours au pays de l’Oncle Sam, le présentateur du Daily Show, Trevor Noah. « La France est devenue l’équipe de rechange de l’Afrique, une fois que le Nigeria et le Sénégal ont été éliminés ! »

France et USA pas sur la même longueur d’onde

Sauf que ces propos, qui partaient d’un bon sentiment, ont parfois été très mal perçus. Sur Twitter, un compte voulait mettre en avant la diversité des champions du monde 2018 avec un drapeau rappelant l’origine de chacun. L’international français Benjamin Mendy l’a très mal pris et a détourné ce tweet en accolant un drapeau français à chaque joueur et en ajoutant « réparé » ! Trevor Noah a lui aussi été recadré par plusieurs sportifs tricolores mais aussi par l’ambassadeur de France à Washington, Gérard Araud ! « Contrairement aux États-Unis, la France ne se réfère pas à ses citoyens en fonction de leur race, de leur religion ou de leur origine. En les qualifiant d’’équipe africaine’, il semble que vous niiez leur identité française. Même sous forme de plaisanterie, cela légitime l’idéologie qui revendique le fait d’être blanc comme la seule définition de l’identité français », a regretté le dirigeant dans une lettre publiée sur Twitter.

« Je ne leur retire pas leur identité française mais il ne faut pas non plus leur retirer leur identité africaine qui est aussi la mienne », a répliqué l’humoriste. « Lorsqu’ils sont sans emploi, qu’ils commettent un crime ou qu’ils sont déplaisants, on parle d’eux comme de migrants africains. Mais quand leurs enfants gagnent une Coupe du monde pour la France, il ne faudrait parler d’eux que comme des Français.  »
Sur ce point, le champion du monde Adil Rami sera certainement sur la même longueur d’onde. « Moi, Français d’origine marocaine, je me suis senti sali et critiqué (par le passé). Je peux vous dire que, aujourd’hui, la diversité est championne du monde. Pourtant, j’ai des origines marocaines et j’aime la France. On a 17, 18 joueurs qui ont des origines en équipe de France. Ça ne nous empêche pas d’aimer la France », a lancé le Marseillais après le sacre.
De quoi réconcilier tout le monde ?