Défaite honorable de la Tunisie contre la Roja | INFOSFOOT

Défaite honorable de la Tunisie contre la Roja

 
La sélection tunisienne de football a concédé une courte défaite face à l’ex-champion du monde et d’Europe espagnol (0-1) pour son ultime match de préparation pour le Mondial 2018, disputé samedi soir à Krasnodar, au Sud de la Russie.
 
Dominateurs et assurant une bonne couverture défensive en première période, mais peu incisifs en attaque, les protégés de Nabil Maaloul ont cédé le terrain en seconde période à des adversaires très expérimentés qui ont arraché la victoire d’une puissante frappe de Iago Aspas à la 84e.
 
Le Onze national dominait nettement la première mi-temps. Assurant une efficace couverture défensive, les coéquipiers d’Aymen Mathlouthi, qui reprenait sa place de titulaire dans les buts, privaient les Espagnols d’espaces en dressant un double rideau défensif et en se montrant plus menaçants en attaque.
 
Les Aigles de Carthage laissaient échapper une nette occasion de but à la 12e. Ferjani Sassi, idéalement servi par Badri dans la surface de réparation, tirait mollement dans les mains de De Gea. Plus concentrés et plus déterminés, les Tunisiens maintenaient la pression, se créant une nouvelle occasion à la 20e, mais la frappe de Naim Sliti passait au dessus de la cage espagnole.
 
Rarement dangereux en attaque, les Ibériques durent attendre la 23′ pour porter le danger dans le camp tunisien, mais le tir de Sergio Ramos passait au dessus des buts de Mathlouthi. Mais le Onze tunisien se montrait en revanche plus entreprenant à l’image de la nouvelle grosse occasion ratée à la 34′ par Sliti qui ratait sa reprise de volée seul face à De Gea.
 
Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur un score de parité, mais la Tunisie a fait mieux que jouer d’égal à égal avec la puissante équipe espagnole.
 
En seconde période, la formation de Julen Lopetegui prenait le contrôle de la rencontre et mettait la pression sur la défense du onze national. A la 55′, la frappe de Jordi Alba manquait de peu la cage de Mathlouthi alors que la défense tunisienne a failli céder à la 64′ suite à une faute grossière de Yassine Meriah dans sa surface de réparation.
 
Le staff technique de la sélection tunisienne opérait au cours de cette seconde période plusieurs changements en alignant Haddadi, Ben Amor, Benalouane et Khalifa. Mais le onze national, moins fringant qu’en première période, à l’image de la frappe de Mohamed Amine Ben Amor qui touche le petit filet, s’est contenté de contrer son puissant adversaire, fidèle à sa tactique des courts échanges redoublés et les longues séries de passe qui lui permettaient de maintenir son étreinte.
 
Se heurtant à la vigilante défense tunisienne, la Roja a dû toutefois attendre la 84e minute pour débloquer la situation, inscrivant le seul but de la victoire par Iago Aspas qui trompait Mathlouthi d’une puissante frappe à la limite de la zone de réparation sur un service de Diego Costa.
 
Dans l’ensemble, la Tunisie n’a pas démérité pour son ultime test de préparation, notamment pour sa prestation en première période face à la grande équipe ibérique qui avait écrasé en mars dernier la valeureuse équipe argentine (6-1) et qui fait partie des grands favoris pour le Mondial russe.
 
La Tunisie, qui clôt ainsi sa préparation pour le grand rendez-vous mondial avec deux victoires face à l’Iran (1-0) et le Costa Rica (1-0), deux nuls devant le Portugal (2-2) et la Turquie (2-2) et une défaite face à l’Espagne (0-1), regagnera son camp de base à Moscou où elle aura encore neuf jours pour peaufiner son dispositif, avec des réglages impératifs en défense, avant d’entrer en lice le 18 juin à Volgograd face à l’Angleterre pour le compte du Groupe G.
 
Au Mondial russe (14 juin-15 juillet), la Tunisie évoluera aux côtés de l’Angleterre (18 juin), de la Belgique, (23 juin) et du Panama (28 juin).
De son côté, l’Espagne fait partie du Groupe B, aux côtés du Maroc, du Portugal et de l’Iran.
 
Tunisie:
Aymen Mathlouthi, Dylan Bronn, Syam Ben Youssef, Yessine Meriah, Ali Maaloul (Oussama Haddadi 58′), Elyess Skhiri, Ferjani Sassi, Saiefeddine Khaoui (Mohamed Amine Ben Amor 62′), Fakhreddine Ben Youssef (Bassem Srarfi 91′), Anis Badri (Yohan Benalouane 78′), Naim Sliti (Saber Khalifa 69′)
 
Espagne:
De Gea, Odriozola (Nacho, 46′), Piqué, Sergio Ramos, Jordi Alba (Iago Aspas, 75′), Busquets, Thiago Alcantara (Koke, 46′), Isco (Lucas Vazquez, 46′), Iniesta, Silva (Asensio, 59′), Rodrigo Moreno (Diego Costa, 59′).