EST, le match de vérité

 
 
Malgré la défaite au match aller (0-1), à Luanda, l’Espérance Sportive de Tunis partira avec de réelles chances de renverser la vapeur à domicile, mardi, en demi-finale retour de la Ligue des champions africaine de football face au club angolais Primeiro de Agosto, au stade de Radès.
 
Le représentant tunisien qui a concédé une courte défaite, le 3 octobre dernier, sur un but inscrit à dix minutes de la fin de la rencontre, sera en effet dans l’obligation de victoire pour espérer décrocher son billet pour la finale de la compétition.
 
Arrivés à cette étape avancée de la prestigieuse compétition continentale des clubs champions, les sangs et or, désormais sous la conduite de Mouine Chaabani (ex-entraîneur adjoint) après le limogeage de l’entraîneur Khaled Ben Yahia, joueront le match qu’il faut gagner impérativement devant quelque 50.000 supporters.
 
En évoluant devant son public, la formation espérantiste détiendrait un certain ascendant psychologique sur son adversaire comme ce fut le cas lors des cinq matches remportés en Ligue des champions d’Afrique à Tunis face respectivement à l’AS concorde (Mauritanie), Gor Mahia (Kenya), Township Rollers (Botswana), Kampala City (Ouganda) et l’Etoile du Sahel (Tunisie).
 
La seule défaite à domicile a été concédée face à Al-Alhy d’Egypte (0-1) pour le compte de la phase des groupes de cette même compétition.
 
S’agissant des confrontations directes entre l’Espérance et Primeiro de Agosto, il y a lieu de noter que les deux équipes se sont rencontrées à cinq reprises qui se sont soldées par 3 victoires en faveur de l’Espérance contre une seule pour le Primeiro de Agosto, concédée le 2 octobre, et un nul (1-1) qui remonte à 1998, à l’occasion du match retour de la coupe des coupes africaine disputé à Luanda.
 
Côté effectif, Mouine Chaabani ne pourra pas compter lors de ce match sur l’expérimenté Khalil Chammam, capitaine de l’équipe, qui a écopé d’un deuxième carton jaune dans les arrêts de jeu du match aller, ni sur Maher Besghaier, blessé.
 
Néanmoins, le jeune coach semble confiant, dans ses récentes déclarations de presse, quant à la capacité de son équipe à relever le défi de la qualification pour la finale à Radès.
 
Dans l’axe de la défense, le staff technique pourrait compter sur Mohamed Ali Yaacoubi et Chamseddine Dhaouadi avec notamment un éventuel retour à la formation rentrante d’Iheb Mbarki sur la côté droit à la place de Sameh Derbali pour profiter de ses débordements offensifs.
 
Sur le flanc gauche, Aymen Ben Mohamed devrait logiquement préserver sa place tandis qu’en attaque, Saad Bguir sera, éventuellement lancé d’entrée comme meneur de jeu pour créer de l’espace et faire pression sur l’équipe adversaire afin de la pousser à la faute.
 
Pour rappel, la confédération africaine de Football (CAF) avait désigné l’arbitre zambien, Janny Sikazwe pour diriger la demi-finale retour entre l’Espérance de Tunis et le Primeiro de Agosto, dont le coup d’envoi sera donné à 17h00.
 
L’autre demi-finale retour mettra aux prises les Algériens de l’ES Sétif et les Egyptiens d’Al Ahly, mardi à 20h00 au stade du 8 mai 1945 à Sétif.