Finalement, Ridha Charfeddine fait le bilan et annonce sa stratégie pour l’ESS

Après une longue période d’évaluation suite à l’humiliante défaire au Caire face à Ahly d’Egypte, le président de l’ESS Ridha Charfeddine, s’est finalement exprimé hier jeudi lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée à l’hôtel du club qui a ré ouvert ses portes à l’occasion.

Sur une tribune décorée aux couleurs de l’Etoile se sont installés le président de l’ESS, Ridha Charfeddine, le président de section football, nouvellement désigné, Mehdi Lajimi, le membre du bureau exécutif de l’ESS, Radhi Ben Ali et aussi l’entraîneur adjoint fraichement débarqué, Ali Boumnijel. 

Après avoir souhaité la bienvenue aux très nombreux journalistes venus couvrir cette conférence le président étoilé a commencé par rappeler les décisions prises par le bureau de l’ESS suite à la débâcle de son équipe en ligue des champions.   

Des changements, déjà connus de tous, intervenus sur la présidence de la section et le staff technique en démettant les adjoints de leurs fonctions tout en gardant l’entraîneur et en renforçant le staff technique par l’ex gardien international Ali Boumnijel. Le président de l’Etoile explique: «Bien qu’il assume une part de la responsabilité, nous avons donné une seconde chance à l’entraîneur étant convaincu qu’il n’était pas le seul décideur et qu’on ne lui a pas donné la possibilité de conduire son équipe comme il faut».

Sans le dire clairement Charfeddine faisait allusion à Houcine Jenayah et Zied Jaziri qui décidaient de tout à l’ESS.

Quant au choix de Ali Boumnijel, le président étoilé le qualifie: «de logique le CV de cet entraineur, son vécu, son professionnalisme et sa capacité à encadrer les joueurs de l’Etoile». 

 

Vers une restructuration du club 

Ridha Charfeddine s’est dit convaincu que l’ère n’est plus à la gestion aléatoire du quotidien dans un grand club comme l’ESS et qu’il va travailler en compagnie de son bureau à assurer la continuité du club et sa pérennité. 

Pour ce faire, une réorganisation de la gestion du club a été décidée, à savoir:

•Réactiver la commission juridique qui aura pour fonction d’étudier tous  les contrats de transfert. Ridha Charfeddine parle aussi d’un contrat type des joueurs. 
•Désigner le docteur Jalel Dahmene à la tête de la commission médicale en vue de redonner à cette commission un rôle effectif. 
•Une commission consultative de recrutement présidée par Zoubeir Baya. 
•Une commission de stratégie pour préparer le club à l’horizon 2020.   

Ridha Charfeddine a terminé son intervention par annoncer que l’assemblée générale ordinaire et élective auront lieu avant la fin de l’année, avant d’appeler les journalistes à chercher les informations à la source et ne pas s’aventurer à publier des informations erronées qui ne font que polluer l’environnement du club dans cette période de reconstruction durant laquelle l’ESS a plus que jamais besoin de sérénité.

Partager!