Giresse: « Se mettre au travail »


Le sélectionneur national de football, Alain Giresse a estimé vendredi que “ce qui importe le plus, c’est que les Aigles de Carthage n’ont pas hérité du groupe le plus fort”.

Giresse, qui s’exprimait lors d’une déclaration à la presse à l’issue du tirage au sort de la Coupe d’Afrique des Nations (Egypte 2019) a affirmé avoir une assez bonne connaissance des adversaires de la Tunisie.

“Le groupe de la Tunisie compte de bonnes équipes aux styles de jeu différentes: la Mauritanie qui est un outsider, l’Angola est une assez bonne équipe et le Mali dont j’étais le sélectionneur et que j’ai nul besoin d’étudier”, a-t-il expliqué.

“Maintenant que nous connaissons nos adversaires, il est temps de se mettre au travail pour être prêt à négocier le premier tour de la phase finale de la CAN”, a-t-il encore ajouté.

Le tirage au sort de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations Egypte 2019 (21 juin-19 juillet), effectué vendredi soir au Caire, a placé la Tunisie dans le Groupe E avec le Mali, la Mauritanie et l’Angola.