Handball-Ayari: « Manque d’efficacité offensive »


Le sept national a été en-deçà de ses performances et a été en manque de solutions offensives ce qui lui a coûté deux lourdes défaites face aux équipes du Danemark et de la Norvège, lors de ses deux premiers matches du mondial-2019 de handball, co-organisé par le Danemark et l’Allemagne, a indiqué l’ancien entraîneur national Sayed Ayari.
Le technicien tunisien a déclaré à l’agence TAP, au lendemain de la seconde défaite de la Tunisie face au Danemark (22-36) que la sélection tunisienne a été défavorisée par le tirage au sort et le calendrier du mondial, mais cela n’explique pas, a-t-il dit, la modeste prestation face à la Norvège et le Danemark.
“L’équipe a fait preuve d’un manque d’efficacité offensive, surtout en l’absence de Amine Bannour, blessé, et qui aurait pu donner plus d’équilibre à l’attaque tunisienne grâce à ses tirs de loin. Même Oussama Boughanmi n’a pas assuré la relève comme il faut”, a souligné Ayari.
Et d’ajouter: “sur les 18 joueurs retenus, trois sont gauchers dont deux ailiers, donc ca se voit qu’il a un déséquilibre au niveau des postes, notamment en attaque, alors que les solutions existent”.
La précipitation a également fait défaut au sept national et les multiples passages à vides lui ont coûté très chers face aux équipes scandinaves qui n’ont raté aucune occasion pour aggraver le score, chose qui a affecté le moral des joueurs, a expliqué l’entraineur du CS Sakiet Ezzit.
Le technicien tunisien a également précisé que “les changements effectués entre les phases de jeu ont freiné l’élan et la rapidité des joueurs et ralenti l’alternance entre le repli défensif et la montée de balle”.
Concernant le rendement des gardiens, Sayed Ayari a estimé que la présence de Makram Missaoui et de Marouène Magayèz qui ont toujours prêté main forte au groupe grâce à leurs parades permettant à l’équipe de revenir au score, n’ont pas été à la hauteur.
Quant aux chances des protégés de Toni Gerona lors de ce mondial, Sayed Ayari a indiqué que “le sept national n’a d’autre choix que la victoire face au Chili qui a créé la surprise samedi face à l’Autriche et redistribué les cartes au sein du groupe. Cette équipe qui n’a pas de traditions handballistiques ni de joueurs vedettes, a fait montre d’un grand potentiel technique et d’un très bon jeu collectif”.
“On aura également un match difficile face à l’Autriche qui compte des joueurs talentueux évoluant dans le championnat allemand”, a-t-il mis en garde, se déclarant toutefois confiant quant aux chances de la sélection tunisienne qui devrait avoir une réaction d’amour propre.
La Tunisie, rappelle-t-on, s’est inclinée lors de ses deux premiers matches du mondial respectivement face à la Norvège (34-24) et le Danemark (36-22), et occupe la dernière place du groupe C, avant d’affronter le Chili (lundi à 15h00), l’Arabie Saoudite (mardi à 16h15) et l’Autriche (jeudi à 17h30).