Khaled Babbou à la tête de la confédération africaine de rugby


Khaled Babbou est le nouveau président de la confédération africaine de rugby. Son rival le candidat ghanéen Herbert Mensah s’est désisté à la dernière minute lors du congrès qui a eu lieu ce samedi à Marrakech.
Khaled Babbou, issu d’une grande famille de dirigeants tunisiens et transfuge de la fédération tunisienne de rugby qu’il a présidé entre 2009 et 2011 avait intégré les structures africaines depuis 2010.
D’abord en siégeant au comité exécutif de la confédération africaine de rugby depuis 2011, ensuite en étant également élu membre de l’union des confédérations sportives africaines.
Khaled Babbou a réussi à mettre en place une structure administrative permanente qui a permis d’aboutir à une multiplication des compétitions continentales qui contribuent au développement du rugby dans les différentes contrées africaines. Aujourd’hui, les aspirations sont grandes et les ambitions également.
En effet, dans son programme le tunisien fait de la bonne gouvernance et de la performance administrative un axe majeur afin de renforcer les capacités des fédérations et leur autonomie ainsi que leur contribution dans la mise en place d’un ambitieux circuit seven africain pour les hommes et les femmes. Ce circuit permettra d’avoir plus de compétitions régionales pour les catégories des jeunes et des femmes. Instaurer une synergie vertueuse est devenu un impératif afin de mobiliser les sponsors ainsi que l’intégralité des ressources permettant d’atteindre de nouveaux paliers de visibilité et de popularité pour le rugby continental.
De plus il s’engage à donner une importance primordiale aux compétitions continentales U20 de rugby à 15 afin que dans un avenir proche les équipes africaines de rugby à 15 soient capables de rivaliser avec l’élite mondiale.
Toutefois aucun programme ne pourra réussir sans la promotion des valeurs du rugby. Des valeurs qui sont un socle essentiel et incontournable.
Il s’agit de s’inscrire dans la continuité des politiques qui ont précédé tout en ajustant certains aspects pour plus d’impacts et de résultats. Offrir aux fédérations, aux différents encadrements techniques et médicaux ainsi qu’aux athlètes le cadre idoine afin d’optimiser leur prestation et hisser le niveau de tous les intervenants et protagonistes du rugby continental est impératif.
Khaled Babbou connait l’Afrique, connait le terrain et a pu sillonner le continent et en cerner le potentiel et les besoins.
Le tunisien estime que l’Afrique a droit désormais à davantage de présence dans les joutes mondiales ce qui aura un impact direct sur les résultats obtenus et les consécrations qui pourraient en découler.