La logique respectée


L’Espérance de Tunis s’est logiquement qualifiée pour les demi-finales de la coupe de Tunisie en s’imposant devant l’US Monastir (3-1), alors que le S.Gabésien a laborieusement éliminé le club divisionnaire de l’US Bousalem au terme des prolongeassions (3-2), en quarts de finale disputés samedi à Radès.

En l’absence de son buteur Taha Yacine Khenissi, les “Sang et Or” dominaient la rencontre.

Après avoir raté un penalty, le milieu offensif algérien Youssef Belaili a donné l’avantage à son équipe à la 24 sur une passe décisive de Junior Lukosa qui a inscrit le deuxième but juste avant la pause.

La formation de Moiine Chaabani gérait la seconde période sans problème, acculant souvent l’équipe de Lassaad Dridi à la défensive.

La pression des “sang et or” donnait ses fruits avec un troisième but qui assommait définitivement les visiteurs, inscrit à la 76 d’une puissante frappe à raz du sol de Anice Badri.

Les Monastiriens se réveillaient tardivement en réduisant le score à cinq minutes de la fin par Rafik Kabou, pour s’incliner finalement sur le score de 3 à 1 faute d’arguments offensifs.

En course pour la défense de leur titre de champion de Tunisie en Ligue 1 où ils devancent de 6 points le CS Sfaxien et qualifiés pour la finale de la Ligue des champions de la CAF face au Widad Casablanca, les coéquipiers de Ben Cherifia restent aussi en course dans l’autre front de la coupe en atteignant l’avant dernière étape de la compétition où ils affronteront leur dauphin en championnat.

Dans l’autre quart de finale disputé samedi, le match a connu un plus grand suspens entre le seul club divisionnaire encore en course, l’US Boussalem évoluant en Ligue 3 sur sa pelouse, et le S.Gabésien, représentant de la Ligue 1.

Les Sudistes ont ouvert la marque par Lamjed Ameur quelques minutes avant la pause, score sur lequel s’achève la première mi-temps. A la reprise, les locaux remettaient les pendules à l’heure grâce à un but inscrit à la 65 par Anis Aissani.

Bousculés par une fringante formation divisionnaire, le S.Gabésien a réussi toutefois à reprendre l’avantage à la 78 par Ahmed Mida.

Il a cru réussir à franchir définitivement l’écueil de son adversaire en préservant son mince à avantage jusqu’aux ultimes minutes du temps réglementaire, mais la formation du nord ouest ne s’avouaient pas vaincue et arrachait de nouveau l’égalisation à deux minutes de la fin par le même Anis Aissani.

Obligé de disputer les prolongations, le club de Mourad Okbi a de nouveau réussi à reprendre l’avantage à la 92 sur une reprise de la tête de Lamjed Ameur.

Les locaux faisaient alors le forcing lors de la seconde séance de prolongations pour rétablir l’équilibre, mais butaient sur une défense bien regroupée. D’autant plus que leur mission se compliquait après l’expulsion à quelques minutes de la fin d’un joueur, s’inclinant au final de justesse devant le représentant de l’élite mais quittant avec les honneurs la compétition.

Vendredi, le CS Sfaxien a décroché le premier billet pour les demi-finales en s’imposant à domicile devant EGS Gafsa, formation de la Ligue 2, sur le score de 1 à 0. L’équipe du technicien hollandais Ruud Krol a inscrit le but de la qualification par Mohamed Ali Moncer dans le temps additionnel de la première période.

Le match au sommet du tour, reporté à une date ultérieure, opposera l’ES Sahel au C.Africain, tenant du titre.

Le vainqueur de ce match affrontera le S.Gabésien.