La pelouse de Radés retrouve sa splendeur

Après un repos forcé d’un mois, la pelouse du stade de Radès retrouve toute sa splendeur et son éclat.

La direction de la Cité Nationale Sportive aura en tout cas défendu crânement l’intérêt national en exigeant l’arrêt de la compétition sur un terrain surexploité.

Bien que plusieurs voies se soient élevées contre la Cité Nationale Sportive, cette dernière n’a pas plié et a défendu l’intérêt national corps et âme.

Par ces temps où l’anarchie règne et où l’intérêt national n’a plus d’importance, la Cité Nationale Sportive a gagné son pari et a démontré qu’il y a encore des Tunisiens qui défendent l’infrastructure du pays. N’en déplaise à certains !