Le CAB et le CA condamnent la violence et les tensions d’avant leur demi-finale | INFOSFOOT

Le CAB et le CA condamnent la violence et les tensions d’avant leur demi-finale

La séance d’entraînement du CA Bizertin, jeudi après-midi au stade de Menzel Abderrahmane, en préparation de la demi-finale de la coupe de Tunisie face au C.Africain, dimanche prochain dans le même stade, a été interrompue après des incidents ayant occasionné des blessures aux supporters et de gros dégâts aux voitures des joueurs, annonce la formation nordiste.

Dans un communiqué rendu publié jeudi soir où il fait assumer la responsabilité de ces incidents à “un groupe se réclamant du C.Africain”, le comité directeur du CA Bizertin a “condamné ces graves incidents qui constituent une première dans l’histoire du football tunisien visant à créer une tension et l’anarchie avant la demi-finale de la coupe”.

Le comité appelle à sévir contre les responsables de ces actes et exhorte ses supporters à faire preuve de retenue et d’esprit sportif et d’éviter de tomber dans le piège “visant à semer la sédition entre supporters du CA Bizertin et habitants de Menzel Abderrahman”.

Il lance d’autre part un appel aux responsables et supporters du club VS Menzel Abderrahman à soutenir le CA Bizertin lors de la demi-finale de la coupe, prévu dimanche au stade Hamid Moujahed de la ville.

“Malgré l’enjeu, la demi-finale de la coupe n’est en fin de compte qu’une rencontre sportive qui ne doit guère sortir de son cadre de saine émulation et on doit s’employer tous à assurer son bon déroulement et faire face à tous ceux qui veulent porter atteinte à la charte sportive”, ajoute le communiqué.

Les relations se sont brusquement tendues entre les deux protagonistes de la coupe après la défaite à domicile le week-end dernier du C.Africain devant le CA Bizertin (0-2), en championnat de Ligue 1, une semaine avant la demi-finale qui doit les opposer, suite notamment aux déclartions du président du club nordiste, Abdessalem Saidani où il accusent les dirigeants clubistes de “vouloir marchander l’abandon des droits du supporter Omar Laabidi, mort dans des circonstances non élucidées, contre une qualification pour la finale de la coupe”.

Ces déclarations ont suscité la fureur du comité des supporters du C.Africain qui ont annoncé jeudi avoir décidé de porter plainte contre le dirigeant cabiste, rapporte la presse tunisienne.

“Les déclarations de Saidani sont graves, portent atteinte au prestige du C.Africain, font l’apologie de la violence et menacent la sécurité et la paix sociales”, ajoute le comité.