Le Maroc n’a jamais évoqué le volet sécuritaire


Mohamed Makrouf, porte-parole de la fédération royale marocaine de football a précisé qu’à aucun moment, la délégation marocaine ou le président de la FRMF n’ont évoqué le volet sécuritaire à propos de la finale retour de la Ligue des champions retour entre l’Espérance Sportive de Tunis et le Wydad de Casablanca.

“Je défie quiconque de prouver que la délégation marocaine ou le président de la fédération royale de football aient évoqué un seul instant la question sécuritaire, a indiqué Makrouf, contacté mardi soir par téléphone au cours de l’émission sportive télévisée sur la chaine “Attassiaâ ».

“La délégation marocaine s’est basée sur le principe de l’égalité des chances à cause de la panne technique de la VAR (ndlr: assistance vidéo à l’arbitrage). L’équipe du Wydad n’a pas déclaré forfait, mais a attendu que la VAR soit utilisée après que le président de la confédération africaine de football ait annoncé qu’elle fonctionnera dans 10 minutes après les formalités techniques nécessaires”, a-t-il affirmé.

« L’arbitre porte l’entière responsabilité de tout ce qui s’est passé car il aurait dû appliquer le règlement (15 minutes par 3, soit 45 minutes), et ne pas attendre que quelqu’un descende de la tribune après 2 heures pour annoncer cette décision”.

Le porte-parole de la FRMF a par ailleurs affirmé que les relations entre la Tunisie et le Maroc sont très fortes et au-dessus du football. “Les débats autour de cette finale ne doivent pas sortir de leur contexte et le problème n’est pas avec la Tunisie, mais avec la CAF” a-t-il estimé.

Le bureau exécutif de la Confédération africaine de football a décidé le 5 juin courant de faire rejouer la finale retour de la Ligue des champions d’Afrique entre l’Espérance et le Wydad Casablanca dans un stade neutre après la Coupe d’Afrique des Nations (Egypte 2019) “pour absence de conditions de sécurité normales pour le déroulement d’un match”.  Il a demandé également à l’Espérance de restituer le trophée et les médailles à la CAF.

Le résultat de la finale aller (1-1) disputé à Rabat a été cependant confirmé. L’arbitre gambien Bakari Gassama a refusé le but d’égalisation du Wydad inscrit par Walid Al-Karti à la 59ème minute pour une position d’hors jeu inexistant sans possibilité d’avoir recours à la VAR. 

Le Wydad était mené à la marque 1-0, sur un but marqué à la 41 par le milieu de terrain de l’Espérance Youssef Belaili.

Après un arrêt de jeu de plus de 80 minutes et le refus de l’équipe marocaine de reprendre le jeu, l’Espérance a été proclamée championne d’Afrique, conservant le titre pour la deuxième saison de suite.