Légende du foot algérien, Lalmas n’est plus

 
Considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du football algérien, Hacène Lalmas s’est éteint samedi à l’âge de 75 ans des suites d’une longue maladie. International à 42 reprises (14 buts), le meneur de jeu avait pris part aux Jeux Africains de 1965 et à la CAN 1968 en Ethiopie. 
Réputé pour son, jeu de tête, il avait marqué de cette manière face au célèbre dernier rempart de l’URSS, Lev Yachine, en 1964.
 
« Hacène Lalmas a marqué le football algérien dès les premières heures de l’indépendance. Sa carrière se conjuguait avec l’histoire du grand Chabab (à l’époque CR Belcourt, ndlr) qui a dominé le football algérien dans les années 60 », a écrit la Fédération algérienne (FAF). « Avec ce club Il a décroché 4 titres de champion (1965, 1966, 1969 et 1970) et trois Coupes d’Algérie (1966, 1969 et 1970) et trois fois (1970, 1971 et 1971) le titre maghrébin. » 
La disparition d’un grand champion.