Nabil Maaloul gagne 348 mille euros par an ! | INFOSFOOT

Nabil Maaloul gagne 348 mille euros par an !

L’entraîneur de l’équipe sénégalaise de football Aliou Cissé est le moins bien payé parmi les 32 sélectionneurs qui vont prendre part au Mondial-2018 en Russie (14 juin – 15 juillet) avec un salaire annuel estimé à 200.000 euros, selon une étude diffusée par le média néerlandais Zoomin TV.

Sans surprise, les grandes nations dominent la hiérarchie. Sur le banc de l’Allemagne, tenante du titre, Joachim Low sera ainsi le sélectionneur le mieux payé en Russie avec un salaire de 3,8 millions d’euros annuels. Suivent Tite (Brésil) et Didier Deschamps (France) avec 3,4 millions d’euros chacun. 4e, l’Espagnol Julen Lopetegui se trouve juste en-dessous avec 2,9 millions d’euros.

Pour trouver trace du premier sélectionneur d’une nation africaine, il faut descendre au 11e rang avec l’entraîneur argentin de l’Egypte, Hector Cuper (1,5 million d’euros).

Le Français Hervé Renard (Maroc) pointe à la 21e place avec 778.000 euros et le Franco-Allemand Gernot Rohr (Nigeria) à la 24e avec 497.000 euros.

28e, Nabil Maâloul (Tunisie) est le sélectionneur de nationalité africaine le mieux payé avec 348.000 euros alors qu’il prétendait dernièrement ne gagner « que » 34 mille dinars par mois !

Son homologue du Sénégal, Aliou Cissé, est quant à lui le sélectionneur le moins bien payé parmi les 32 qualifiés avec 200.000 euros par an, soit 19 fois moins que Low.

En revanche, le sélectionneur le mieux payé au monde reste très nettement l’Italien Marcello Lippi, à la tête de la Chine, non-qualifiée pour le Mondial, avec un salaire annuel de 23 millions d’euros.

Classement des sélectionneurs qualifiés pour le Mondial-2018 (salaire annuel en euros) :

1er – Joachim Low (Allemagne) : 3,8 millions d’euros
2e – Tite (Brésil) : 3,4 millions
— – Didier Deschamps (France) : 3,4 millions
4e – Julen Lopetegui (Espagne) : 2,9 millions
5e – Stanislav Cherchesov (Russie) : 2,5 millions
6e – Fernando Santos (Portugal) : 2,18 millions
7e – Carlos Queiroz (Iran) : 1,9 million
— – Gareth Southgate (Angleterre) : 1,9 million
9e – Jorge Sampaoli (Argentine) : 1,77 million
10e – Oscar Tabarez (Uruguay) : 1,7 million
11e – Hector Cuper (Egypte) : 1,5 million
— – Jose Peckerman (Colombie) : 1,5 million
13e – Juan Pizzi (Arabie saoudite) : 1,4 million
14e – Bert van Marwijk (Australie) : 1,17 million
15e – Ricardo Gareca (Pérou) : 1,1 million
16e – Juan Osorio (Mexique) : 1 million
17e – Age Hareide (Danemark) : 925.000
— – Akira Nishino (Japon) : 925.000
— – Roberto Martinez (Belgique) : 925.000
20e – Vladimir Petkovic (Suisse) : 845.000
21e – Hervé Renard (Maroc) : 778.000
22e – Helmir Hallgrimsson (Islande) : 697.000
23e – Zlatko Dalic (Croatie) : 546.000
24e – Gernot Rohr (Nigeria) : 497.000
25e – Janne Andersson (Suède) : 448.000
— – Shin Tae-Young (Corée du Sud) : 448.000
27e – Hernan Gomez (Panama) : 398.000
28e – Nabil Maaloul (Tunisie) : 348.000
— – Oscar Ramirez (Costa Rica) : 348.000
30e – Mladen Krstajic (Serbie) : 298.000
31e – Adam Nawalka (Pologne) : 268.000
32e – Aliou Cissé (Sénégal) : 200.000