Quoique battue, la Tunisie garde la tête du groupe

 
La sélection tunisienne de football a gardé la tête du Groupe J malgré sa défaite par 3 buts à 2 face à son homologue égyptienne, en match comptant pour la 5e et avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019, disputé vendredi soir à Borj Al Arab, en Alexandrie.

A la faveur de cette victoire, le onze égyptien devance désormais son homologue tunisien à la différence des buts (12 pts chacun, +11 pour l’Egypte, +4 pour la Tunisie), les deux sélections ayant déjà composté leur billet pour la phase finale prévue au Cameroun.

L’autre match sans enjeu de l’avant dernière journée opposera dimanche eSwatini au Niger (1 pt chacun).

Le onze national qui a pourtant ouvert le score au quart d’heure de jeu, s’est retrouvé mené à la marque à l’heure de jeu avant de parvenir difficilement à égaliser à la 71. Ne parvenant pas à freiner les offensives égyptiennes en fin de match, la Tunisie a encaissé un troisième but pour s’incliner finalement devant l’Egypte, nouveau leader du Groupe J, dans un match de prestige.

D’entrée, les pharaons se sont montrés plus entreprenants grâce un flanc gauche très actif mais qui butait à chaque fois sur une solide défense tunisienne.

Face à cette domination égyptienne stérile, les aigles de Carthage tentaient de se procurer des occasions sur des contres attaques rapides et parvenaient à la 14e à prendre l’avantage par l’intermédiaire de Naim Sliti qui profite d’une passe en profondeur de Ferjani Sassi pour tromper le gardien Chennaoui.

Dés lors, les protégés de Javier Aguirre ont imposé un rythme plus élevé, se procurant une première vraie occasion à la 20e lorsque Mahmoud Trezeguet a placé un tir des 20 mètres que Farouk ben Mustapha a détourné grâce à une belle parade.

Le pressing haut exercé par les égyptiens finit payer à la 32e grâce à un but du très actif Trezeguet qui profite d’une erreur défensive pour récupérer une balle à l’intérieur de la surface et placer un tir dévié par le tunisien Elyès Skhiri dans la cage de Farouk Ben Mustapha.

En deuxième mi-temps, les tunisiens repliés en défense, ont été mis à rude épreuve par la formation égyptienne qui a varié les manœuvres offensives pour réussir à l’heure de jeu à doubler la mise par l’intermédiaire de Baher Mohamadi qui, libéré de tout marquage, reprend de la tête un coup franc bien tiré par Amr Warda.

Du côté tunisien, les deux changements opérés par Maher Kanzari apportent plus de fraicheur au jeu offensif tunisien. Fakhreddine Ben Youssef qui a remplacé Seifeddine El-Khaoui et Bassem Srarfi qui a pris la place d’Oussama Haddadi ont donné plus de percussions à l’attaque et conforter le milieu de terrain qui peinait à trouvé les attaquants.

Plus active, l’attaque tunisienne inquiète de nouveau la défense adverse. Naim Sliti profite d’une nouvelle erreur défensive égyptienne à la 71 et inscrit son deuxième but du match, remettant les deux équipes à égalité.

Dix minutes plus tard, Rami Bedoui rate le troisième but sur une belle passe de Srarfi pour perdre finalement son duel face à Chenawy.

Alors que les deux sélections semblaient se neutraliser, Mohamed Salah, auteur d’une belle action avec Salah Mohsen, se déjoue de la défense tunisienne et redonne l’avantage pour l’Egypte à la 90e.

A la faveur de cette victoire l’Egypte conforte ses chances de terminer en tête du classement au terme de la 6e et dernière journée prévue le 22 mars prochain.
Le onze égyptien ira affronter le Niger et la Tunisie accueillera e-Swatini.