16/11 : Akram Helali (Entraîneur adjoint Libye): « Manque de cohésion »

  “Nous étions conscients de la difficulté du match, et nous avons travaillé sur cette base. Nos joueurs étaient prévenus dès le début sur les points forts de la Tunisie, à savoir les balles arrêtées et les ballons en profondeur. Deux fautes de placement nous ont coûté deux buts.

A la mi-temps, le sélectionneur avait prévenu ses joueurs du fait que les Tunisiens sont plus forts physiquement et qu’il fallait essayer de jouer les contres. Après avoir réduit le score, l’équipe a repris confiance et commencé à poser son jeu mais la cohésion manquait au groupe”.