Affaire EST-WAC: les organes compétents de la CAF vont se réunir incessamment

La Confédération africaine de football a annoncé jeudi que ses organes compétents se réuniront incessamment pour statuer sur la décision de rejouer la finale retour de la Ligue des Champions.

Sur son site officiel Cafonline, la CAF a rappelé la sentence du Tribunal arbitral du sport (TAS) rendue mercredi au sujet du dossier relatif aux recours respectifs du Wydad Athlétic Club (Maroc) et de l’Espérance Sportive de Tunis contre la décision du Comité Exécutif de la CAF, du 5 juin 2019 de faire rejouer le match retour de la finale de la Ligue des Champions de la CAF 2018-2019.

“La formation du TAS a annulé la décision du 5 juin pour des raisons de forme uniquement. La CAF n’a pas encore reçu la motivation de ladite sentence”, précise l’instance continentale qui ajoute que “la formation arbitrale a décidé de laisser les organes compétents de la CAF se prononcer sur les questions disciplinaires, y compris la décision de rejouer le match retour de la finale de la Ligue des Champions, le cas échéant”.

Le Tribunal Arbitral Sportif a estimé mercredi que le Comité exécutif de la CAF n’était pas habilité à statuer sur la question de faire rejouer la finale retour, renvoyant le dossier aux organes compétents de la CAF pour trancher.

La CAF avait décidé de faire rejouer la finale retour, invoquant des problèmes de sécurité. Elle avait demandé également à l’Espérance de restituer le trophée et les médailles, en attendant la désignation de la date et du stade qui accueillera la finale retour à rejouer.

Le Wydad avait refusé de poursuivre le match disputé le 31 mai à Radès pour protester contre le non recours à la technologie de l’assistance à l’arbitrage (VAR), défaillante, pour vérifier la validité d’un but refusé par l’arbitre gambien Bakari Gassama à la 61e minute, estimant que le joueur était en position d’hors jeu alors qu’il ne l’était pas. La formation tunisienne menait alors 1 à 0.

Les joueurs du Wydad ont refusé de retourner sur le terrain pour forcer l’arbitre à vérifier la validité du but. Après plus d’une heure de palabres, l’arbitre a annoncé la victoire finale de l’Espérance après le refus des joueurs du club marocain de reprendre le jeu.

En finale aller, les deux équipes avaient fait match nul (1-1).