Afouène Gharbi: « Sur une courbe ascendante »

L’entraineur et analyste sportif, Afouène Gharbi, a souligné l’importance de la victoire remportée par la sélection tunisienne de football, lundi soir, aux dépens de son homologue ghanéenne aux tirs au but 5-4 (1-1), pour le compte des huitièmes de finale de CAN Egypte 2019, indiquant que le rendement des aigles de Carthage suit une courbe ascendante.

“Le onze national a rectifié le tir et s’est montré avec un meilleur visage par rapport à sa modeste prestation du premier tour de la compétition lors duquel il s’est contenté de trois nuls pour passer aux huitièmes de finale”, a estimé Gharbi dans une déclaration mardi à l’Agence TAP.

Pour Afouène, la sélection des Aigles de Carthage a trouvé une certaine profondeur au niveau de l’attaque, en atteste le rôle important joué par Taha Yassine Khénissi. “Jouer avec trois joueurs en milieu de terrain a, également, permis de conférer l’équilibre requis à l’équipe”, a-t-il fait remarquer.

“La sélectionneur national n’a pas pris de risques et on n’a pas vu les ailiers monter souvent, ce qui a fait en sorte que les occasions soient peu nombreuses”, a-t-il ajouté.

“On faudrait faire du match contre le Ghana une référence sur laquelle se baser pour bâtir une stratégie tactique. La sélection a une importante marge de progression si certains de ses éléments se montrent sous leurs vrais visages à l’instar de Msakni, Khazri ou encore Badri”, a-t-il lancé en substance.

S’agissant du quart de finale contre le Madagascar, prévu jeudi, Gharbi estime que la sélection est devant une belle opportunité pour aller encore plus loin dans la compétition, “d’autant que l’adversaire n’a pas une grande traditions dans le football ni d’expérience dans la compétition”.

Afouène Gharbi affirme que si les Aigles de Carthage jouent avec la même hargne que lors du match contre le Ghana, la qualification ne peut leur échapper.

“Les conditions climatiques quelque peu extrêmes dans lesquelles se jouent les matches de cette CAN impactent certainement sur le rendement des joueurs. Or, ces conditions peuvent être tolérées par les joueurs locaux, mais en aucun cas par ceux qui évoluent dans les championnats européens”, a-t-il encore ajouté.