La Tunisie pour une place dans le carré d’as

La sélection tunisienne de football tentera de forcer son destin en affrontant Madagascar pour le compte des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations CAN-Egypte 2019, jeudi soir au stade Al Salam du Caire à partir de 20h00 (heure tunisienne) et s’offrir une place dans le dernier carré de la CAN après 23 ans.

Les Aigles de Carthage qui se sont qualifiés lundi dernier à Ismailya pour les quarts en battant une coriace équipe du Ghana aux tirs au but 5-4 (1-1 au terme du temps réglementaire et des prolongations) n’ont, jusqu’à présent, pas encore gagné de match dans ce tournoi, réalisant trois nuls lors de la phase de poules devant l’Angola, le Mali et la Mauritanie, et n’auront pas d’autre choix que de remporter ce match à élimination directe et se qualifier pour leur sixième demi-finale continentale.

Si leur expérience les place en favoris dans ce dernier quart de finale, les coéquipiers de Youssef M’sakni devront toutefois se méfier de cette étonnante équipe malgache qui participe pour la première fois à cette compétition et a validé avec brio dimanche dernier son billet pour les quarts de finale en battant aux tirs aux buts également le Congo 4-2 (2-2).

Les protégés d’Alain Giresse fortement critiqués après leur décevante prestation du premier tour, ont montré un visage entièrement différent en huitièmes de finale et le public tunisien a enfin vu une équipe déterminée et combative qui a tenu tête aux Black Stars pendant 120 minutes et qui n’ont jamais perdu face aux tunisiens (6 défaites et 1 nul) pour finalement l’emporter aux tirs au but grace notamment à un arrêt décisif du gardien Farouk Ben Mustapha, incorporé pour la séance des penalties à la place de Moez hassan qui a disputé tout le match jusqu’aux prolongations et a manifesté sur le terrain sa colère pour ce changement. Le gardien a toutefois présenté ses excuses lundi soir sur sa page facebook justifiant sa réaction par la grosse pression du match et son enthousiasme à jouer pour le drapeau national.

C’est donc avec un moral au zénith et soutenu par tout un peuple qui a manifesté son immense joie après le coup de sifflet final du match du Ghana et ne cesse depuis, d’encourager la sélection nationale, que les protégés d’Alain Giresse préparent ce match. Le technicien français devrait à nouveau faire confiance au même effectif qui a disputé les huitièmes de finale. Les changements apportés contre les Black Stars avec notamment la décision de confier la direction des opérations offensives à Youssef Msakni jusqu’à la 68e minute avant de le remplacer par Wahbi Khazri s’est révélée efficace. En effet l’attaquant de Saint-Etienne plus frais et bien en jambes a donné du fil à retordre à la défense ghanéenne et a été à l’origine de l’action de l’ouverture du score.

Face à Madagascar, les coéquipiers de Mskani devront imposer leur jeu dès l’entame, ne pas laisser des espaces aux malgaches et surtout prendre l’avantage afin de mettre la pression sur l’adversaire qui sera forcément obligé de se découvrir. Les Khazri, Khenissi, Sliti qui ont remporté la bataille des huitièmes face au Ghana quadruple champion d’Afrique et qui compte dans ses rangs des vedettes du football européen comme les frères Ayew, Gian Asamoa, Partey et autres sont capables de réaliser l’exploit face à Madagascar et arracher une sixième qualification en CAN après l’édition de 1996 en Afrique du Sud.

De leur coté, les Barea (surnom de l’équipe malgache), emmenés par des joueurs sans expérience dans les compétitions africaines mais talentueux, à l’image de Carolus Andrea ou encore Ibrahim Amada, veulent continuer de rêver. Ils espèrent aller le plus loin possible dans cette CAN 2019.