Mise en garde sévère de la CAF à l’Algérie

Algerie
Une « mise en garde sévère » a été infligée à la Fédération algérienne de football (FAF) par la commission de discipline de la Confédération africaine de football (CAF) suite aux débordements qui ont marqué le match Algérie-Malawi (3-0), disputé le 15 octobre dernier à Blida, a annoncé la FAF lundi sur son site officiel.
Il est reproché à l’Office du parc olympique (OPOW) Mustapha-Tchaker de Blida, enceinte ayant abrité ce match comptant pour la 4e journée des qualifications de la CAN-2015, une « mauvaise organisation » ayant permis aux supporters de  commettre « plusieurs envahissements de terrain, dont certains avaient occasionné un arrêt momentané de la rencontre ».
Même après la fin du match, il y a eu « un important envahissement de la pelouse » dénonce encore la CAF, qui après consultations des différents rapports fournis par les officiels, a décidé de mettre la FAF en garde contre tout nouveau dépassement du genre.
A la faveur de sa dernière victoire contre le Malawi, l’Algérie a conforté sa place en tête du Groupe B avec 12 points, assurant ainsi sa qualification pour la phase finale de la CAN-2015, en compagnie du Cap Vert, qui lui aussi avait outrageusement dominé le Groupe « F ».