Pressenti à la tête du ministère des Sports Adel Daâdaâ confirme : Pourparlers avancés

La nouvelle a fait le tour de la ville d’Hammam-Lif telle une traînée de poudre. Les discussions dans tous les cercles de la ville en plus des réseaux sociaux ne tournant qu’autour de la probable future intronisation de Adel Daâdaâ ex-président du CSHL et actuel membre de la (LNFP) à la tête du ministère des Sport en lieu et place de Sonia Becheikh. Pour en savoir le fin mot de l’histoire, nous avons donc pris attache avec le principal intéressé dans l’affaire pour en avoir le cœur net. Entretien:

__Le Temps: D’aucun de ne parler ces dernières 24h que de votre éventuel passage imminent à la plus haute marche du ministère des Sports, Qu’en est-il au juste?

__Adel Daâdaâ: N’allons pas vite en besogne! En effet une proposition en ce sens a été faite à la commission de consultation au sein de mon parti « Ennahdha » qui y a pleinement adhéré et m’a contacté à ce propos.

__Avez-vous abouti à un accord définitif?

__On m’a proposé de présenter mon programme, mon plan de travail et mes idées pour le redressement global du secteur avec à la clé des solutions efficientes à tous les épineux problèmes le minant. Je me suis donné un temps de réflexion. Il n’y a pas urgence d’autant que la nomination du Premier Ministre est encore à l’étude.

__Devrait-on s’attendre à ce que la hache de guerre soit définitivement enterrée entre vous et Wadï Jerry?

__Tout est rentré dans l’ordre entre nous deux et le malentendu fait désormais partie de la petite histoire. Nous nous sommes rencontrés à deux reprises depuis mon retour à la Ligue et le courant passe à merveille entre nous.

__Au cas où cette nomination aurait le jour, le CSHL serait sans le moindre doute le plus grand bénéficiaire selon toute vraisemblance?

__Absolument pas, toutes les équipes seront traitées sur le même pied d’égalité. Je ne nie point mon amour pour mes couleurs mais de là à leur accorder un traitement de faveur, hors de question. La parfaite neutralité et l’impartialité la plus totale caractériseront la ligne de conduite du ministère vis-à-vis de tous.

Entretien conduit par Mohamed Sahbi RAMMAH