Zamalek menace de ne pas jouer la Supercoupe contre l’EST

Le président du Zamalek (Div.1 égyptienne) Mortadha Mansour a menacé de boycotter la Supercoupe d’Afrique des clubs face à l’ES Tunis au cas où le match est maintenu à Doha (Qatar).

“Je n’enverrai pas mon équipe au Qatar. Je ne jouerai pas là-bas même si ça me coûte une relégation en seconde division”, a annoncé le patron du club cairote, cité samedi par des médias locaux.

Les tensions politiques entre le Qatar et l’Egypte sont en cause dans cette affaire, les rapports diplomatiques entre les deux pays étant rompus depuis 2017.

En cas de désistement du Zamalek, la Confédération africaine de football (CAF) se tournerait vers le finaliste de la Coupe de la CAF, le club marocain de RS Berkane, qui affrontera alors l’Espérance de Tunis, détentrice de la Ligue des champions.

Mansour n’en est pas à son premier coup. Il y a deux ans, il avait empêché l’équipe de handball du Zamalek, alors championne d’Afrique, de jouer la Coupe du monde des clubs au Qatar.

L’EST a été couronnée du trophée de la Ligue des champions pour la deuxième fois consécutive aux dépens des Marocains du Wydad Casablanca, alors que Zamalek a remporté la Coupe de la Confédération contre le club marocain de RS Berkane aux tirs au but 5-3 (1-0, 0-1) en mai dernier.

La précédente édition de la Supercoupe d’Afrique des clubs avait été également disputée en février 2019 à Doha et a enregistré la victoire des Marocains du Raja Casablanca face à l’Espérance de Tunis (2-1).