Connect with us

flashnews

CSHL Tombeur des grands

Bon an mal an, les Hammam-Lifois ont pris un malin plaisir à défier les  » grands » et à leur jouer de très sales tours et ce, nonobstant de leur classement. L’on a tous en mémoire comment voilà quelques années à Radès même et alors que le titre s’acheminait tranquillement vers Bab Jedid, les verts en décidèrent autrement en battant le CA et en « offrant » sur un plateau doré le sacre aux « sang et or » n’en croyant pas leurs yeux mais ravis de cette offrande royale. Voilà deux semaines, le CSS caracolant en haut de la hiérarchie fit également les frais de ce pêché mignon des Hammam-Lifois pourtant au creux de la vague et menacés par le purgatoire avec une défaite sur le fil au temps additionnel. L’ESS, pourtant dégagé de tous soucis et partant largement avec les suffrages samedi tenait le bon filon et paraissait en meilleure posture sur tous les plans (physique, mental, pression, richesse d’effectif, etc)chuta inexorablement à Hammam-Lif toujours selon le même scénario que son homologue Sfaxien : un but assassin à la (88′) œuvre d’un axial Farès Meskini.
Advertisement